Plaidoiries

Mardi 18 février 2020 à 20h30
Réservation en ligne

Richard Berry revêt ce soir la robe des ténors du barreau pour nous faire revivre cinq plaidoiries exceptionnelles, moments d’anthologie de notre histoire judiciaire.

À Bobigny, Gisèle Halimi défend l’avortement. Elle dénonce une loi obsolète qui empêche les femmes de disposer librement de leur corps.

En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, en voulant éviter la peine capitale à Christian Ranucci. A Clichy-sous-Bois, Jean-Pierre Mignard défend les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés en tentant d’échapper à un contrôle de police. En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse. À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’histoire de France.

Les grandes affaires judiciaires ne sont jamais enregistrées. Les paroles s’effacent. Mais grâce au travail de reconstitution conduit par Mathieu Aron, les mots sont à nouveau prononcés. Incarnant les grandes figures du barreau, Richard Berry vous fait revivre ces grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire judiciaire de ces quarante dernières années.

« Bluffant. »FRANCE 2

« Passionnant. »FRANCE INTER

« Richard Berry ravive cinq grandes plaidoiries qui ont marqué notre société. »FIGAROSCOPE

Avec Richard Berry

Mise en scène : Eric Théobald

D’après les grandes plaidoiries des ténors du barreau, de Matthieu Aron

Texte édité aux éditions Mareuil


LOCATION OUVERTE : Offices de Tourisme de Biarritz et d'Anglet, Librairie ELKAR à Bayonne, France BILLET: FNAC, Carrefour, Géant, Intermarché etc... TICKETMASTER : Leclerc, Auchan, Cultura etc...
Billetterie en ligne : www.fnac.com - www.ticketmaster.fr - www.biarritz.fr

RENSEIGNEMENTS, Tarifs de Groupes, C.E et Collectivités : ENTRACTES Organisations
Tél. 05 59 54 33 02 - Courriel : entractes-organisations@wanadoo.fr
Correspondance : Entractes Organisations 14 chemin XUTAENEA 64210 ARBONNE

* Les photos et vidéos présentées sur le site ne sont pas contractuelles